Ports de pêche et points de débarquement

La région Nouvelle-Aquitaine compte 12 ports de pêche majeurs :

PRINCIPAUX PORT D'EXPLOITATION DES NAVIRES IMMATRICULES EN NOUVELLE-AQUITAINE NB D'UNITÉS IMMATRICULEES EN NOUVELLE-AQUITAINE (NAVIRES)
1. La Cotinière 71
2. Arcachon 52
3. La Rochelle 44
-. Saint-Jean-de-Luz/Ciboure 44
5. Anglet/Bayonne 28
6. Royan  27
7. Gujan-Mestras 20
(Castletownbere, Irlande) (19)
8. Capbreton 18
9. Lège-Cap-Ferret 17
10. Mortagne-sur-Gironde 15
11. Bourcefranc-le-Chapus 11
12. Boyardville 9

 

 

 

Carte des ports

En plus de ces ports de pêche, la Région Nouvelle-Aquitaine compte de nombreux points de débarquement situés parmi les ports conchylicoles et/ou de plaisance de Gironde et de Charente-Maritime. Certains de ces points de débarquements sont économiquement importants, avec des tonnages débarqués non négligeables et des navires actifs toute l’année. Alors que d’autres zones ne sont que des pontons sur les berges des fleuves, comme sur l’Adour ou la Gironde.

Bases
avancées

Suivants les stratégies de pêche, certains navires se sont implantés plus ou moins loin de la Nouvelle-Aquitaine. Quelques-uns se situent en Vendée, en Bretagne, d'autres en Irlande et en Écosse, mais aussi en Espagne et même au Sénégal. Ils étaient près de 57 navires à exploiter des ressources à l’étranger en 2020. Les stratégies d’exploitation des navires dans les ports étrangers peuvent évoluer d’une saison à l’autre. On appelle ces ports des « bases avancées ».